Voyager en Italie à l’heure du pass sanitaire

Voyager en Italie à l’heure du pass sanitaire

En ces temps d’eaux troubles sur à peu près l’ensemble de la planète, il peut nous prendre de rêver à retourner séjourner dans le pays de notre coeur ou de nos racines (ai-je vraiment besoin de citer l’Italie ?!). Faisons un point sur les conditions de voyage et les restrictions sanitaires en vigueur de l’autre côté des Alpes. Nous verrons enfin quelles sont les orientations du pays à l’issue de ce printemps et notamment les modalités liées au pass sanitaire, et donc nos perspectives de voyage en Italie pour l’été qui arrive 🙂

Note : cet article a été rédigé le 17 avril 2021 et mis à jour pour la dernière fois le 4 juillet 2021.

Quelles sont les restrictions sanitaires en Italie ?

Elles se poursuivent sur la base du fonctionnement initié à l’automne (depuis le décret/DPCM du 6 novembre 2020) et jusqu’à la fin de l’état d’urgence lié à la situation sanitaire, prévu pour le 31 juillet 2021. Il s’agit, dans les grandes lignes, de l’application de mesures communes et de mesures différenciées par zones : blanche, jaune, orange, rouge en fonction des seuils épidémiques régionaux. Concrètement : plus une région est concernée par la diffusion du virus ou la saturation de ses réanimations, plus les restrictions sont importantes. Cependant, nous allons le voir plus bas, plus aucune restriction régionale n’est en vigueur depuis le 28 juin 2021. Le couvre-feu n’a plus court lui non plus, depuis le 21 juin 2021.

Carte zones Covid Italie au 28 juin 2021

Carte des restrictions COVID-19 par zones en Italie, applicable à partir du 28 juin 2021 (pensez à vérifier la dernière carte à jour sur le site du gouvernement italien)

Au 28 juin 2021, Plus aucune région n’est désormais en zone jaune (ni orange, ni rouge !) : l’ensemble des régions italiennes sont désormais en zone blanche (Abruzzes, Basilicate, Calabre, Campanie, Emilie-Romagne, Frioul-Vénétie Julienne, Latium, Ligurie, Lombardie, Marches, Molise, Ombrie, Piémont, PA de Bolzano, PA de Trento, Ombrie, Pouilles, Toscane, Sardaigne, Sicile, Vénétie et Val d’Aoste), ce qui signifie que le taux d’incidence dans ces régions est resté sous la barre des 50 pour 100 000 hab. durant trois semaines consécutives.

Dans ces zones blanches, l’ensemble des commerces et services peuvent rouvrir normalement et les déplacements y sont libres. Depuis le 28 juin 2021, le masque n’est plus obligatoire en extérieur, mais reste bien sûr la règle en intérieur, dans les transports publics, sur les marchés ou lors des rassemblements.

Quelles sont les formalités pour passer la frontière ?

Depuis le 16 mai 2021, l’entée sur le territoire italien en provenance de la France est soumis à la présentation d’un test PCR ou antigénique négatif de moins de 48h ainsi qu’à un signalement auprès des autorités sanitaires. Pour ce faire, vous pouvez désormais renseigner un formulaire (à remplir en ligne ou version papier).

Depuis le 1er juillet 2021 et avec l’entrée en vigueur du certificat Covid numérique de l’UE, il est possible pour tout ressortissant européen de présenter son pass sanitaire ou la preuve équivalente correspondant à :

  • Un cycle vaccinal complet (1 ou 2 doses en fonction du vaccin et de sa situation) + 15 jours ;
  • Le résultat d’un test PCR ou antigénique négatif datant de moins de 48h (pour l’entrée en Italie) à 72h (pour le retour en France) ;
  • La preuve d’une guérison du Covid-19 datant de moins de 6 mois.

Je ne peux que vous recommander de suivre les sites gouvernementaux pour rester à jours d’entée et de séjour sur le territoire italien, mais aussi des conditions de retour en France :

Riomaggiore
A l’image de Riomaggiore, dans les Cinque Terre, l’Italie a accusé en 2020 une baisse de plus de 60% de sa fréquentation touristique

Quelles sont les perspectives pour le tourisme ?

L’Italie, comme la plupart des pays européens, espère une reprise de l’activité touristique au plus vite et compte beaucoup sur la mise en place, au niveau de l’Union Européenne, du certificat sanitaire européen annoncé pour le 1er juillet 2021. En attendant le pass sanitaire européen numérique ou « Digital Green Certificate », le président du Conseil, Mario Draghi, a annoncé la fin des mesures de quarantaine pour les ressortissants des pays de l’Union Européenne à la mi-mai et la mise en place d’un pass sanitaire italien (certificazione verde) à partir du 16 mai 2021. Selon les dernières informations communiquées par le gouvernement italien, correspondent à l’obtention du green pass italien :

La mise en place d’un certificat COVID numérique européen permet depuis le 1er juillet 2021 aux voyageurs éligibles (= vaccinés, testés négatifs ou guéris du Covid) d’être dispensés de test PCR ou antigénique pour leur entrée dans un autre pays de l’UE. Mais alors comment obtenir ou présenter votre certificat COVID numérique UE ? Plusieurs options s’offrent à vous :

  • Munissez-vous de votre attestation de vaccination européenne remise lors de toute vaccination effectuée après le 25 juin 2021 ;
  • Si vous ne l’avez pas eue, téléchargez votre attestation de vaccination européenne sur https://attestation-vaccin.ameli.fr ;
  • Utilisez l’application TousAntiCovid : si vous êtes éligible, votre certificat COVID numérique UE sera accessible.

Dans tous les cas, vous pouvez utiliser l’application TousAntiCovid pour présenter votre certificat COVID numérique UE. S’il n’y apparaît pas, scannez simplement le QR Code présent sur votre certificat COVID numérique UE pour l’y ajouter.

Bon à savoir : demandez votre Carte Européenne d’Assurance Maladie sur le site https://www.ameli.fr/ : elle est gratuite et peut vous dispenser d’avancer les frais de test PCR ou antigénique dans la limite d’un coût de 50€ en Europe.

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *